Rôle de Pêche sportive du réservoir Baskatong inc.

Création de l'Aire faunique communautaire du réservoir Baskatong

Le réservoir Baskatong s'est formé lors de la construction du barrage Mercier en 1927.

Dans les années '90, l'augmentation continuelle de la pression sur la pêche sportive avait atteint un niveau tel qu'il devenait impératif de trouver une solution pour la préservation de la ressource, afin de garantir une pêche de qualité pour les générations actuelles et à venir.
 

C'est dans cette perspective que fut créé en 1998 l'Aire faunique communautaire* (AFC) du reservoir Baskatong, en collaboration avec le Ministère de l'Environnement et de la Faune.

Mission de la corporation

Afin d'administrer l'AFC du réservoir Baskatong, une corporation sans but lucratif a été fondée sous le nom de Pêche sportive du réservoir Baskatong inc. Cette dernière a pour mission de:
 

  • Prendre en charge la gestion de la pêche sportive sur le territoire de l'AFC;

  • Contribuer à la conservation et à la protection de la ressource, afin de financer la restauration des potentiels halieutiques;

  • Mettre en valeur les activités de la pêche sportive dans le respect d'une accessibilité équitable pour tous les utilisateurs.
     

Basée sur le principe de l'utilisateur-payeur, la corporation consacre un minimum de 75% de ses revenus à la mise en valeur, la restauration et la protection de la faune. Ceci, à travers des activités d'ensemencement, qui ont pris fin le 1 avril 2017, d'aménagement des habitats, de surveillance, de protection et d'éducation, l'étiquetage de doré afin d'évaluer leur déplacement, leur fidélité aux frayères, ainsi que leur dimension. Le reste des revenus sont consacrés à l'administration (ces derniers ne peuvent en aucun cas dépasser les 25%).
 

Afin de respecter son mandat d'assurer une pêche de qualité et promouvoir le respect de la faune de la part des utilisateurs, la corporation effectue une surveillance accrue de l'AFC du réservoir Baskatong. Des assistants à la protection de la faune patrouillent l'ensemble du plan d'eau et sont responsables d'émettre des constats d' infractions lorsque nécessaire. Le non-respect des quotas de prises, la possession de poissons dépassant la limite permise de même que le non-respect des sanctuaires et frayères sont passibles d'amendes.

La récolte du doré jaune augmente

Au cours de la saison de pêche d'été 2008, l'AFC et le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF) ont uni leurs efforts pour réévaluer la situation de la population de doré jaune qui est recherché par 99% des pêcheurs interrogés. Le personnel de l'AFC a réalisé une enquête sur le terrain pour estimer l'effort de pêche et la récolte, alors que le personnel du MRNF a produit les protocoles de travail, procédé aux mesures biologiques et interprété les résultats. Cette évaluation fait suite à celle de 2004 qui avait conclu que la population de doré jaune était très exploitée et que la vigilance était de mise.
 

Au cours de l'été 2008, on estime un effort de pêche d'environ 45 000 jours/pêcheur, en légère hausse par rapport à 2004. Il s'est capturé près de 80 000 dorés jaunes dont environ 52 000 auraient été conservés, en hausse par rapport à 2004. Les pêcheurs sportifs ont capturé en moyenne un peu moins de 2 dorés par jour/pêcheur. La taille minimum à la capture a permis d'épargner près de 30 000 poissons qui ont été relâchés. En 2012/2013, 130 000 dorés jaunes dont 35 000 auraient été conservés, donc 95 000 dorés remis à l'eau. Les pêcheurs sportifs ont capturé en moyenne 3 dorés par jour chacun.

La population de doré jaune est très exploitée

La densité de population du doré jaune dans l'AFC a augmenté depuis 2004. Par contre, les poissons sont de plus en plus jeunes et les vieux poissons se font moins nombreux, en particulier les femelles en âge de se reproduire.


Les dorés jaunes qui ont été marqués par le personnel de l'AFC au printemps 2008 au rapide Ceizur dans la rivière Gatineau, ont été recapturés sur tout le territoire de l'AFC, confirmant l'importance de cette frayère pour l'ensemble de l'AFC et que les dorés se déplacent à l'intérieur des 6 lacs qui composent l'AFC (le projet pilote a été reconduit pour les 5 prochaines années, de 2017 à 2022)
 

La mortalité est élevée à près de 50 %, ce qui veut dire que chaque année, la moitié des poissons présents en début de saison mourront avant la saison suivante. La mortalité mesurée en 2008 est comparable à celle de 2004, mais elle a doublé depuis 1989. Le taux de mortalité des femelles semble plus élevé que celui des mâles. Le marquage des dorés jaunes a permis d'estimer la proportion des poissons capturés à la ligne, on a constaté que les deux tiers de la mortalité sont dus à la pêche sportive et que la mortalité liée à la pêche est quatre fois plus élevée en 2008 qu'elle ne l'était en 1989.

La situation est acceptable, mais il faut demeurer vigilants

La stabilité de la mortalité depuis 2004 et l'augmentation de densité des jeunes dorés jaunes suggèrent qu'il n'y a pas de problème de reproduction au sein de la population et on peut espérer qu'elle continue à supporter l'exploitation.
 

La question des femelles en âge de se reproduire est toutefois préoccupante. Leur taux de mortalité est plus élevé que celui des mâles et leur nombre décroît dans la population. Ne pouvant établir la quantité minimale de femelles nécessaires pour assurer le maintien de la population, un suivi régulier de l'évolution de la situation demeure nécessaire.

Bilan 2018

Changements de l'ensemble des états financiers de 2018

A)Total des "autorisations de pêcher" vendues                      13 811

   

B)Revenus totaux                                                               259 561 $

   

C)Dépenses totales                                                            271 706 $

  Administration                                                                      44 017$

  Mise en valeur, surveillance, protection et éducation        163 608$

  Gestion de pêche                                                                24 561$

  Centre d'interprétation                                                         15 532$                                                         .1

  Achats d'équipements                                                         36 133$
 

  Déficit : 12 145 $

Conseil d'administration

Le conseil d'administration de la corporation de gestion est formé de 11 membres dûment mandatés par les milieux respectifs. Les assemblées générales des membres (détenteurs d'une autorisation de pêcher) ont lieu le 2e samedi du mois d'avril de chaque année.

Répartition des sièges du CA

Utilisateurs–pêcheurs

Villégiateurs–pêcheurs

Pourvoiries

2 membres
Délégués par la Fédération Québécoise des chasseurs et pêcheurs et issus de ses Conseils régionaux (Laurentides et Outaouais)

 

1 membre
Élu parmi les participants à l'assemblée annuelle de la corporation;

2 membres
Un membre par MRC, nommés et délégués par l'ensemble des villégiateurs membres d'une ou de plusieurs associations;

Para–municipal

4 membres
Délégués par l'Association des Pourvoiries du Baskatong Inc.

2 membres
Nommés et délégués par chaque MRC (Antoine–Labelle et Vallée de la Gatineau)

Comité administratif

Prochainement élu(e)

M. Rock Paquette (A.P.B.)

M. Éric Naudin (A.P.B.)

M. Sylvain Chartrand (FÉDÉCP)

Prochainement élu(e)

Mr Frank Leitner (A.P.B.)

M. Mario Lefebvre (A.P.B.)

M. René-Jean Deschênes (A.P.B.U.S.)

Mme. Jocelyne Lirette (MRC)

M. Steve Giguère

Président

Vice-Président

Trésorier

Administrateur

Administrateur

Administrateur

Administrateur

Administrateur

Administratrice

Administrateur

Liens rapides:
Le meilleur de la pêche c'est ici.
AFC BASKATONG 

Tous droits réservés AFC Baskatong 2019.

Suivez-nous sur Facebook

768px-F_icon.svg.png

Tel: 819. 438. 1177
direction@afcbaskatong.com